Le fournisseur d'énergie français Voltalia va-t-il causer la perte d'un perroquet brésilien menacé?

Les énergies renouvelables sont essentielles. Bien les implanter l'est tout autant. Un projet de parc éolien impacte le seul habitat qui reste à l'ara de Lear.

Contact médias : Jordan Rutter, Directeur des relations publiques| jerutter@abcbirds.org | @JERutter

MISE À JOUR (22 juillet 2021) : Le ministère public de l'État de Bahia au Brésil a demandé la suspension de l'approbation du parc éolien qui fait l'objet de cette revue de presse. Le ministère évoque les impacts potentiellement irréversibles sur la faune et les communautés de la région, et a informé le fournisseur d'énergie français Voltalia de la nécessité d'interrompre les travaux de construction jusqu'à ce qu'une déclaration d'impact sur l'environnement soit préparée pour le projet. American Bird Conservancy va continuer à suivre ces actions et à prôner le déplacement du projet hors de cette zone sensible. Nous sommes extrêmement reconnaissants envers le ministère public pour son engagement en faveur de la protection des espèces menacées.

L'ara de Lear a échappé de justesse à l'extinction, mais le développement de l'énergie éolienne constitue une nouvelle menace potentiellement mortelle pour les petits effectifs de l'espèce. Photo de Maggie Forrester

(Washington, D.C., 21 juillet 2021) Le fournisseur d'énergie français Voltalia avance rapidement dans la construction d'un parc éolien qui met en péril l'ara de Lear, une espèce de perroquet menacée, dont la population ne compte qu'environ 2 000 individus vivant exclusivement dans l'État brésilien de Bahia. Le projet détruit l'habitat de l'ara de Lear et, lorsqu'il sera opérationnel, il exposera les perroquets à des risques de collisions mortelles avec les éoliennes. Des organismes œuvrant pour la conservation ont sollicité auprès de Voltalia une délocalisation du site afin de minimiser les impacts, mais la société poursuit les travaux.

Le parc éolien serait situé dans la caatinga, au Brésil, dans une zone d'importance mondiale en matière de conservation. Il s'agit d'un site Alliance for Zero Extinction, en raison de la présence de l'ara. Cette zone est également identifiée comme zone clé de biodiversité (Key Biodiversity Area) par un ensemble d'organismes de conservation, de par l'importance de sa biodiversité.

« Il est incompréhensible que quelqu'un puisse seulement imaginer un parc éolien ici, sans même parler de l'approuver », explique Mike Parr, président d'American Bird Conservancy (ABC). « L'ara de Lear est déjà confronté à trop de menaces par rapport à sa survie, il n'en a pas besoin d'une nouvelle. Construire un parc éolien ici mettrait en péril les avancées fragiles et durement gagnées en matière de conservation. Il est absolument certain que ce projet éolien est dangereux et irresponsable. Il ne doit pas être réalisé à l'endroit prévu. »

« Nous reconnaissons pleinement l'importance primordiale d'une transition des énergies fossiles vers les énergies renouvelables, ainsi que l'importance du développement durable et de l'approvisionnement énergétique au Brésil », déclare Joel Merriman, directeur de campagne pour une énergie éolienne respectueuse des oiseaux chez ABC. « Nous ne prenons pas position contre ce projet à la légère. Toutefois, compte tenu du risque réel d'un impact irréversible sur une espèce fortement menacée, il est impératif que le projet soit déplacé sur un autre site. »

Grâce à des décennies d'efforts en faveur de la conservation de la part d'organismes brésiliens comme Fundação Biodiversitas, l'ara de Lear n'est plus au bord de l'extinction. Les effectifs de l'espèce se sont réduits à moins de 100 individus dans les années 1980 en raison du trafic pour le commerce d'animaux et d'autres menaces. Aujourd'hui, les organismes de conservation travaillent au maintien de la population en luttant contre des menaces permanentes, comme le braconnage des oisillons pour le trafic illégal, l'électrocution sur les lignes électriques et le développement insuffisant de leur source d'alimentation principale, le Sygarus coronata. Ajouter un ou plusieurs parcs éoliens à cette longue liste de menaces pourrait inverser la trajectoire positive du rétablissement de l'espèce.

« Une implantation appropriée est de loin le point le plus important pour minimiser les impacts d'un parc éolien sur les oiseaux », explique Merriman. « Sur cet aspect, ce projet constitue un échec spectaculaire. Les aras de Lear volent en groupe à des vitesses élevées, haut au-dessus du sol, ce qui génère un risque important de collisions mortelles avec des éoliennes. De plus, ils sont actifs aux heures où la luminosité est faible, à l'aube et au crépuscule, ce qui accroit le risque de collision. Il s'agit d'une espèce à longue durée de vie et à reproduction lente, donc même la perte d'un seul individu est un problème. »

Une pétition change.org demandant le déplacement du projet a recueilli plus de 60 000 signatures, essentiellement au Brésil et en France, traduisant les inquiétudes par rapport au projet de construction d'éoliennes dans la zone d'habitat de l'ara.

« Il y a beaucoup trop d'enjeux avec ce projet », affirme Parr. « Les énergies renouvelables ont une importance cruciale dans la lutte contre le changement climatique. En même temps, il convient de faire preuve de discernement quant à l'emplacement des éoliennes. Ce projet ne le fait pas du tout, et met en danger une espèce menacée. Les plans doivent être revus pour déplacer les éoliennes dans une zone où les risques sont plus faibles. »

###

American Bird Conservancy est une association à but non lucratif qui œuvre pour la protection des oiseaux sauvages et de leurs habitats sur le continent américain. En mettant l'accent sur l'obtention de résultats et le travail en partenariat, nous faisons face aux principaux problèmes que rencontrent les oiseaux de nos jours, à travers l'innovation et la mise à profit des avancées rapides de la science, afin d'interrompre les extinctions, de protéger les habitats, d'éliminer les menaces et de développer les capacités pour la protection des oiseaux. Retrouvez-nous sur abcbirds.org, Facebook, Instagram, et Twitter (@ABCbirds).

Search Our Database of Past Press Releases and Stories

*You must make at least one selection from any one of the following fields. Results will appear below the form.

PRIOR DATE :
AFTER DATE :